Skip to main content

Le plagiat: Se défendre contre le plagiat

Définition, enjeux, conséquences, risques, prévention... du plagiat universitaire ; ressources, outils de lutte anti-plagiat

Archive ouverte et plagiat

Plus un texte est référencé et visible sur le web, plus il est difficile de le plagier.

Les logiciels de détection du plagiat fondent leur analyse sur les documents accessibles en ligne sur les sites en libre accès. De plus, la date de dépôt dans une archive ouverte fait foi, et permet de prouver juridiquement la paternité de son oeuvre.

Les garanties institutionnelles

De plus en plus d'universités se dotent d'un logiciel anti-plagiat et d'une charte anti-plagiat signée par l'étudiant qui dépose son travail de recherche en vue de sa validation.

Quelques exemples :

Les moyens de détection

Les logiciels anti-plagiat basent leurs analyses sur une comparaison entre le document analysé et les bases de données qu'ils ont constituées, sites et archives en libre accès sur Internet. Les sites payants dédiés à la rédaction de travaux ne peuvent être pris en compte.

Enoncé sous forme de "taux de similitude", le bilan de l'analyse s'appuie sur la détection des similitudes, sur l'usage essentiel du copier/coller, sans distinction entre la copie et la citation, dûment autorisée si elle contient la mention des sources. D'où les limites de cette recherche de plagiat. L'utilisation de ce type de logiciel, dont Compilatio.net est le plus utilisé et l'un des plus puissants, ne saurait donc dispenser l'enseignant de sa responsabilité et de sa vigilance, par l'étude attentive des similitudes trouvées.

Malgré leurs limites et à condition d'être bien utilisés, ces outils constituent une aide efficace pour les enseignants, permettant d'analyser rapidement et complétement un mémoire, un dossier, une thèse..., et de vérifier si le "taux de similitude" n'est pas anormalement élevé. Un tableau à deux entrées permet notamment de comparer les passages incriminés avec leurs sources.

Sur les limites des outils anti-plagiat, voir le post de Jean-Noël Darde sur le blog Archéologie du "copier-coller"  Les logiciels anti plagiat : détection ? formation ? prévention ? dissuasion ?

Les moteurs de recherche :
Quelques outils en libre accès existent, permettant de détecter également les plagiats :

  • Plagiarisma.net : il suffit de coller un extrait de texte et de lancer la recherche sur l'outil, qui interroge Google et Yahoo
  • Positeo.com : fonctionne selon le même principe, mais interroge seulement Google ;

Et on peut toujours utiliser directement les moteurs de recherche Google, Yahoo, Bing..., en tapant une phrase suspectée de plagiat (penser à la mettre entre guillemets).

 

Les recours